Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Thaïlande en famille

La Thaïlande en famille

Le voyage de notre petite famille dans l'un des paradis sur terre : la Thaïlande.

2éme jour.
Après un petit déjeuner sensationnel au bord de la piscine du Café Mozu, avec notamment des viennoiseries cuites au feu de bois (si, si c’est vrai !), nous prenons la direction de 2 incontournables de Bangkok : le grand palais et Wat Pho.
Le grand palais est en fait une ancienne résidence royale et désormais utilisée uniquement pour quelques cérémonies. Le site reste un régal de lumière, de couleurs et d’architecture, à l’image des kinari (statues mi-femme/mi-cygne) ou des Yaksha (géant de la mythologie hindoue). La visite (d’un coût de 500 Baths pour les adultes et gratuite pour les enfants) se fait en revanche sous une chaleur étouffante, qui plus est en pantalon et T.Shirt ou chemisette, sans oublier des chaussures fermées, un code vestimentaire imposé. Ce n’est donc pas facile pour les plus petits qui recherchent les quelques endroits ombragés. Il faut aussi jongler avec les groupes de visiteurs chinois qui ont tendance à se croire seuls au monde et font totalement abstraction des autres.  
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)
(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)

(Le grand palais de Bangkok avec ses Kinari et Yaksha)

Moins célèbre que son voisin le grand palais, Wat Pho mérite pourtant, autant, le détour. Wat Pho accueille le siège national de l’enseignement de la médecine Thaïlandaise traditionnelle et notamment pour le massage. En clair, toutes les jeunes filles, qui vous masseront dans les spas et salons pendant votre séjour, seront très certainement passées par cette école (vous pouvez d’ailleurs vous faire masser sur place à un prix très intéressant). Autre attraction du site : le grand Bouddha couché. C’est le plus long de toute la Thaïlande, il mesure un peu moins de 50m. Contrairement au grand palais, Wat Pho dégage une ambiance de sérénité et de calme, il faut dire que les visiteurs y sont beaucoup moins nombreux.
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)
(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)

(Wat Pho et son magnifique Bouddha couché)

La lourdeur de la chaleur a eu raison de nos envies de culture et de visite de temples. Retour au Lebua, qui fait désormais office de refuge de calme, de zen et de fraîcheur. Passage obligé à l’espace lunch pour quelques viennoiseries et cocktails de fruits ; le salon climatisé s’apparente à un havre de paix après les hordes de touristes chinois. Cet fin d’après midi sera sous le signe de la détente : piscine et spa de l’hôtel. Comme chaque grand hôtel, le Lebua dispose bien évidemment de son espace spa pour des massages, le service est de grande qualité et est évidemment plus cher que dans un salon de massage de rue, mais reste très abordable par rapport aux tarifs que l’on pourrait trouver en France. Pour les connaisseurs pour 3 massages d’une heure, le coût total était de 4400 Baths, soit près de 115€.
Requinqués, nous repartons à l’assaut de Bangkok, mais cette fois by night. Je gardais un excellent souvenir de Lumphini Bazar, un petit marché de nuit très sympa. Malheureusement, ce marché n’existe plus et à la place, c’est une fête foraine. L’endroit peut être agréable pour les petits, nous y avons fait quelques tours de manèges à 100 ou 200 Baths le tour.
Nous étions donc partis pour trouver un marché de nuit, direction cette fois le quartier de Patpong, l’occasion de partager un taxi avec un américain totalement incroyable qui a visité près de 40 pays dans le monde, nous parle de Toulouse et s’excuse pour Donald Trump : excellent ! Patpong est bien connu pour ses bars et ses « danseuses », il nous faut donc jongler avec les quelques devantures qui se dressent devant nous, mais sur le bord de la route, se proposent de nombreuses échoppes. On y trouve un peu de tout : T.Shirt, baskets, bracelets, gadgets…tout un tas de trucs inutiles et donc indispensables. Le marché de Patpong offre aussi de nombreuses possibilités de street food : brochettes de poulet ou de porc, boulettes de poissons, tempura de crevettes…et pour vraiment pas cher.    
(Le Lumphini Bazar, ancien marché qui est devenu une fête foraine)(Le Lumphini Bazar, ancien marché qui est devenu une fête foraine)

(Le Lumphini Bazar, ancien marché qui est devenu une fête foraine)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article