Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Thaïlande en famille

La Thaïlande en famille

Le voyage de notre petite famille dans l'un des paradis sur terre : la Thaïlande.

9éme jour.
Koh Tao, ses eaux turquoises, ses coraux et ses poissons multicolores : voici ce qui nous attend. Nous avons loué pour la journée un longtail, c’est un bateau traditionnel thaïlandais, qu’utilisent tout particulièrement les pêcheurs. Le nôtre, nous attend au port. Une fois à bord nous quittons la rive pour un tour de l’île. Nous partons vers 10h00 de Ban Mae Hat, en direction du sud de Koh Tao. Le vent est de Sud/Ouest aujourd’hui et les vagues se font sentir. Si ça amuse plutôt Tessa, Alex est, elle, assez tendue et commence à regretter une bien longue journée qui se profile. Il faut reconnaitre qu’assis dans un longtail, le niveau de l’eau est très proche. Mais notre commandant de bord assure et maitrise parfaitement son navire. Finalement le petit grain ne va pas durer, une fois passé le cap sud de Koh Tao, nous sommes à l’abri du vent et le sourire revient à bord. Nous dépassons Shark island et gagnons notre premier spot de snorkeling.
(Ballade en longtail autour de Koh Tao)
(Ballade en longtail autour de Koh Tao)(Ballade en longtail autour de Koh Tao)

(Ballade en longtail autour de Koh Tao)

Masque sur la tête, nous plongeons avec Tessa. Nous croisons bien un banc de poissons, mais guère plus. On repart vers le nord de Tao pour faire un stop cette fois à Light House Point. Autant, nous étions un peu mitigés jusqu’à présent, autant cette fois c’est fabuleux : nous sommes dans un véritable aquarium vivant. Les poissons de toutes les couleurs se multiplient sous nos yeux, petits et gros sont à portée de main. Des mains justement, on n’en voit aussi pas mal jusqu’à se frôler. C’est le point noir, les plongeurs sont très (trop) nombreux et c’est un peu la foire d’empoigne aquatique. Ce n’est pas grave, profitons du moment jusqu’au bout.

Notre longtail a repris sa route pour un court déplacement jusque Ko Nang Yuan (au Nord-Ouest de l’île). Ko Nang Yuan est en fait un petit ilot très réputé pour ses eaux, sa faune et sa flore sous-marines. Mais avant de remettre le tuba, c’est l’étape pour le déjeuner. L’ensemble des plongeurs du jour s’y est donné rendez-vous, l’embarcadère est bien rempli, les longtails se collent les uns aux autres et nous devons les enjamber pour gagner le ponton. L’entrée de l’île est payante (100 baths par personne et demi-tarif pour les enfants). Deux restaurants sont sur place et il faut jouer des coudes pour approcher le comptoir et pouvoir commander. Encore une fois, il faut aussi jongler avec la clientèle chinoise qui aurait un peu tendance à oublier qu’elle n’est pas seule…mais peut être que je me répète ? Ce n’est pas spécialement bon et c’est très bruyant, la patronne derrière sa caisse enregistreuse donne aussi de la voix envers les pauvres serveuses qui s’agitent pour trouver les destinataires des commandes. On ne s’éternise pas. Allons plutôt découvrir les environs.

(Snorkeling à Light House Point ou à Japanese Garden)(Snorkeling à Light House Point ou à Japanese Garden)

(Snorkeling à Light House Point ou à Japanese Garden)

Le site est en fait réputé pour ce banc de sable qui sépare deux côtés de mer, l’un est protégé par un banc de corail. On peut mettre le masque pour aller admirer les poissons qui dansent à quelques centimètres. La plage est parsemée de transats avec des parasols, ils sont tous payants, malgré le fait qu’il est interdit de mettre une serviette au sol. On retrouve de l’autre côté le second bras de mer qui est lui ouvert : c’est Japanese Garden. Il suffit de mettre le masque et le tuba pour comprendre pourquoi. Le fond marin est un véritable jardin proposant coraux et anémones. La faune est elle aussi dense, outre la multitude de poissons, on croise bons nombres de plongeurs (avec bouteilles cette fois) qui évoluent quelques mètres plus bas. C’est un éblouissement pour les yeux.
Malheureusement, il est temps de repartir pour le port. De nouveau côté ouest de l’île, on retrouve le vent et des vagues un peu plus fortes, la fin du voyage se fera avec un peu plus de crispation féminine.
 
(Ko Nang Yuan et sa plage qui sépare la mer en 2 parties avec le spot de Japanese garden)
(Ko Nang Yuan et sa plage qui sépare la mer en 2 parties avec le spot de Japanese garden)
(Ko Nang Yuan et sa plage qui sépare la mer en 2 parties avec le spot de Japanese garden)
(Ko Nang Yuan et sa plage qui sépare la mer en 2 parties avec le spot de Japanese garden)
(Ko Nang Yuan et sa plage qui sépare la mer en 2 parties avec le spot de Japanese garden)
(Ko Nang Yuan et sa plage qui sépare la mer en 2 parties avec le spot de Japanese garden)

(Ko Nang Yuan et sa plage qui sépare la mer en 2 parties avec le spot de Japanese garden)

Cette journée est sans doute la meilleure du séjour, après l’émerveillement des yeux, celui des papilles. Un peu par hasard, nous avons découvert un resto à Ao Chalok, il s’agit du Ying & Yang (pas très loin du Koh Tao Resort). Là encore, il faut attendre dehors qu’une place se libère, l’établissement est assez petit. Mais c’est sans nul doute, la meilleure table où nous avons pu nous rendre pendant notre voyage. La soupe Tom Ka Gai était tout bonnement fantastique et le curry vert succulent. Nous avons également découvert le Massaman, un plat d’origine musulmane, un régal ! L’équipe est très dynamique, les serveurs s’affairent en salle et en cuisine les filles s’activent derrière leurs woks. La patronne est en plus super sympa, prenant le temps de venir vous demander, si tout s’est bien passé. En plus, pour ne rien gâcher, l'addition est modique (près de 800 baths pour notre compte). Le Ying & Yang à Koh Tao, LE resto à ne pas louper !

(Le Ying & Yang à Koh Tao, la table à ne pas manquer)

(Le Ying & Yang à Koh Tao, la table à ne pas manquer)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article